ŽFBH INFO - Bulletin

Actuel

 Précédent

 Broj 18 Broj 17
 
Presse - Actualitès Convertir en PDF Version imprimable Suggérer par mail

 

Le train hongrois “Nostalgie” 

 Le train hongrois touristique « Nostalgie », parfois appelé le train hongrois royal, est arrivé le 31 août sur les lignes des Chemins de Fer de la Fédération de Bosnie-Herzégovine. Les voyageurs de l’Europe entière souhaitant une ambiance romantique et un voyage confortable qui évoquent quelques bon vieux fillms, ne regrettaient pas les 2000 livres par personne pour le voyage d’une semaine à travers la Bosnie-Herzégovine. L’Irlandais Alan Jackson a pris un avion de Dublin à Budapst afin de monter, avec ses amis anglais, Paul Humphrise et Johnatan Condelle, dans le train hongrois « Nostalgie » qui promettait un voyage intéressant à travers la Bosnie.« Ce voyage vaut chaque sou. Il est très intéressant de regarder vos montagnes magnifiques, d’énormes collines entre lesquelles se sont ancrées de petites villes, de faire connaissance avec les habitants d’ici. Nous passons chaque nuit dans une de ces villes et le lendemain notre voyage en train continue. Au cours de ces pauses nocturnes, nous avons l’occasion de connaître vos villes, ainsi que leurs patrimoines culturels et historiques, tout de même, le train est la meilleure partie du voyage », nous a raconté Alan. Le train qui a provoqué une admiration pareille est composé de 3 wagons. Le premier a été construit en 1905, les autres en 1952, et ils avaient fonction partie de l’ancien « train bleu » des Chemins de Fer de Yougoslavie.Ce que Tito était pour nous, étaient pour les Hongrois Rakoshi et Kadar. Ces wagons de musée ont été restaurés et le moindre détail respire le luxe. Les sièges sont recouverts de la peluche noire, les lampes couronées d’abat-jour, les draperies riches, les tables offrant la nourriture hongroise, les serrures et poignées de fenêtres dorées et gravées revèlent la richesse du style et du goût de celui qui a constrit ces wagons, mais aussi de ceux qui autrefois étaient en mesure de se permettre ce type de voyage. Le manager du train hongrois « Nostalgie », Andras Szigeti explique que ces wagons sot prévus pour une vitesse qui dépasse 100 km/h, là où les conditions le permettent. « Au commencement même de ce projet, l’idée consistait à ce que le train fasse le tour de toutes les destinations qui constituaient l’ancien Empire austro-hongrois.Nous avons des clients de l’Europe entière, et même les gens venant des autres continents sont intéressés.La destination très populaire est celle de Budapest-Istanbul, ainsi que les destinations Pologne-Allemagne-Belgique-Autriche et Slovaquie-Roumanie-Serbie-Bulgarie », dit Szigeti. Son premer jour en Bosnie-Herzégovine, le train hongrois touristique a circulé sur la voie Doboj-Tuzla, le deuxième jour entre Tuzla et Banovici, puis Tuzla-Doboj, Doboj-Zenica, Zenica-Sarajevo, Sarajevo-Vares-Sarajevo, Sarajevo-Ploce-Sarajevo et Sarajevo-Doboj.   

Wagons AAE pour les divers charges et gabarits 

Les wagons modernes de grande capacité, de l’entreprise suisse AAE (Ahaus Alstatter – Eisenbahn), destinés au transport de différentes sortes de marchandises, ont été présentés le 28 août 2008 à la Gare de Sarajevo.  « C’est un honneur de voir une entreprise répondre à notre appel afin de présenter les wagons qui peuvent contribuer à l’expansion de la circulation de marchandises dans le pays. Je suis content de voir ici un grand nombre d’économistes utilisant déjà nos services et qui décovriront à cette occasion tout ce que les Chemins de Fer ont à offrir.Les marchandises de différents poids et gabarits y peuvent être transportées. Cette année les Chemins de Fer de la Fédération de Bosnie-Herzégovine batteront les records dans le transport des marchandises.D’ici fin 2008, nous nous attendons à ce que 8,5 millions de tonnes de marchandises soient transportées, et l’année dernière, il s’agissait de 7,5 millions de tonne », a dit Narcis Dzumhur, président de la direction des Chemins de Fer de la Fédération de Bosnie-Herzégovine. Dans le salon VIP, où la présentation a eu lieu, Ole Nigar, directeur de l’entreprise AAE s’est adressé aux gens assistant à l’événement.Il a souligné que la plus grande concurrence était la route et qu’en rison de ce fait il était nécessaire que l’entreprise dispose de wagons modernes et d’une bonne qualité du transport. « Nous sommes contents de notre participation au transport jusqu’à présent, mais j’espère qu’une bonne qualité de nos services nous permettra d’élargir le champs de nos activités sur le marché. A part les partenaires de l’Europe Occidentale, nos services sont utilisés par la Grèce, la Slovénie, la Croatie, la Serbie, la Bulgarie et la Roumanie. Nous espérons que la Bosnie-Herzégovine, elle aussi deviendra un de nos partenaires », a fait remarquer Nigar. Le représentant de l’AAE pour l’Europe du Sud-est, Alojz Vidmar, a présenté les caractéristiques principales de l’entreprise. L’activité principale de l’AAE, à partir de 1989, consiste en locatin des wagons. L’entreprise, dont le siège est situé à Barr (Suisse), est membre de l’UIC, de l’AVV, de l’ERFA, du VAP et du BCC. « Nous louons nos wagons dans l’Europe entière, y compris les pays formés après la dissolution de l’ancien URSS. A part la location, nous nous occupons aussi du projet et de la fourniture des wagons modernes. Nous disposons d’une équipe excellente de spécialistes qui travaillent sur le projet de wagons que nous produisons en Allemagne, République Tchèque, Slovaquie, Roumanie, et une partie au (TZV) Gredelj.Notre tâche consiste aussi en fourniture et modification des wagons d’occasion, ainsi qu’en exercice d’un ensemble complèt de services pour le maintien de wagons. Nous avons également un management pour les pièces de rechange (mise en dépôt et logistique).Nos dépôts sont situés en Autriche et en Allemagne et dans le délai de 24 heures, nous réparons les wagons en panne », a expliquè Vidmar. Le materiel roulant de l’AAE est composé de 25 000 wagons de marchandises, dont l’age ne dépasse pas 8,4 ans. L’entreprise dispose de 90 employés. La période la plus courte pour la location de ces wagons et d’une année, et la période la plus longue accordée par un contrat est de 3 ans.   

La visite de la délégation des Chemins de Fer de Slovénie  

La délégation des Chemins de Fer de Slovénie, menée par le directeur général Tomaz Schar, a visité mercredi, 23 juillet 2008, la direction des Chemins de Fer de la Fédération de Bosnie-Herzégovine. A cette occasion, la collaboration enre deux entreprises a été analysée, avec l’accent sur la quantité de marhandises et le nombre de voyageurs, transportés entre la Slovénie et la Bosnie-Herzégovine, y compris le transit. Une initiative pour l’augmentation de la circulation dans le cadre de la circulation des marchandises, sur les voies ferrées, a été prise. (le potentiel du marché, proposition de mesures)On a discuté aussi sur les possibilités du développement de la collaboration dans le champs des services de recherches, du développement, de l’infrastructure, etc.  

Nous voyageons en Europe en 2008

La promotion du programme « Nous voyageons en Europe en 2008 », permettant aux étudiants qui sont en train de terminer leurs études, de voyager gratuitement à travers l’Europe, a eu lieu le 18 juillet 2008 à Sarajevo.Le projet a été inspiré par un manque évident de connaissances sur l’Europe chez les jeunes. Selon une recherche récemment faite, 33% des jeunes en Bosnie-Herzégovine ne sont jamais sortis du pays, ou ils ont visité seulement les pays voisins. (autrefois faisant partie de l’ex-Yougoslavie). Même 40% des jeunes en Bosnie ne possèdent pas un passeport. Les jeunes faisant leurs études aux universités bosniennes et qui devraient être ceux à assurer le développement de notre pays, n’étaient pas en mesure de voyager au cours de dernières années.90 étudiants venant de différentes universités de Bosnie-Herzégovine ont postulé pour ce programme.37 étudiants qui ont été choisis obtiendront une carte mensuelle InterRail leur permettant de voyager gratuitement par des trains européens, un visa multi-schengen pour à un mois, de l’argent de poche, une carte d’étudiant ISIC, et l’opportunité d’assister à l’inauguration du programme (week-end à Berlin, des fêtes, une visite touristique de Berlin, la rencontre avec le ministre des affaires étrangères de l’Allemagne.Il aurait été impossible de réaliser ce projet sans les partenaires et sponsors suivants : Les Chemins de Fer de la Fédération de Bosnie-Herzégovine, la Fondation Robert Bosh, le Fonds Balkan Trust for Democracy, le président du Conseil des ministres de la Bosnie-Herzégovine, le premier ministre du Canton de Sarajevo, l’Ambassade d’Allemagne, la compagnie d’assurance UNIQA sociale UNIQA, l’entreprise Mtel et le partenaire médiatique – la télévision de la Bosnie-Herzégovine.  

Contrat avec Gredelj sur la reconstruction et la modernisation de quatre locomotives 

Le consortium (TZV )« Gredelj » de Sarajevo et TZV « Gredelj » de Zagreb ont signé le 2 juillet 2008 à Sarajevo un contrat avec les Chemins de Fer de la Fédération de Bosnie-Herzégovine, sur la réparation principale incluant la modernisation de 3 locomotives diesel-hidrauliques de la série 212 et d’une locomotive diesel-électrique de la série 642. « Pour les Chemins de Fer de la Fédération de Bosnie-Herzégovine, « Gredelj » est une usine respectable. Le contrat conclu après presque trois ans de pourparlers n’est que la continuation d’une collaboration durant plus de 40 ans.« Gredelj » a beaucoup investi à la reconstruction du programme diesel.Pour la réparation et la modernisation des 4 locomotives, nous sommes prêts à donner 14 millions de BAM, ce qui est une démarche sérieuse pour la Fédération de Bosnie-Herzégovine », a dit Narcis Dzumhur, président de la direction des Chemins de Fer de la Fédération de Bosnie-Herzégovine. Le directeur de TZV « Gredelj » de Zagreb, Antun Fabek, a souligné sa croyance au succès du projet, né d’une bonne collaboration précédente. Selon le contrat « Gredelj » est obligé d’assurer la livraison de pièces de rechange et de constructions au cour d’une période minimale de 15 ans, à partir du jour de livraison des locomotives.  

Exposition “Géométrisation de l’homme” 

Début juillet 2008, dans la halle de la Gare de Sarajevo, une installation faisant partie de la manifestation de l’institut Goethe de Bosnie-Herzégovine, intitulée « Géométrisation de l’homme » a été placée. Une pedule a été attachée au plafond de 16 mètres d’hauteur, dominant des vers de Confucius sur le temps, traduits par Drago Tosevic, placés sur le sol.Il s’agit de la pendule nommée d’après le physicien français Jean Foucault, dont les expériences de l’année 1851 ont confirmaient la rotation de la Terre. A l’occasion de son installation, la pendule dessinait, par des mouvements légers, une rosette dans le cercle sableux. Quelques mètres plus loin, un sablier a été posé , représentant le temps limité des êtres humains, et créant ainsi une comparaison entre lui et le mouvement infini de la pendule dans l’univers.Cette exposition a été complétée par une installation sonore. On pouvait entendre des sons qui entourent l’homme dès sa naissance, des battements du cœur à travers les murmures de l’océan, aux rythmes de la musique techno. Le directeur de BHZJK, Hamdija Saljic, a salué les personnes rassemblées dans la halle de la Gare de Sarajevo, en soulignant que les gares étaient depuis toujours les lieux de rencontres et de rassemblements autour des idées créatives. 

Le prince Rudolf zur Lippe, philosophe et artiste, coordinateur du forum de Homboldt pour la question du temps de Berlin, a donnée l’idée pour l’installation  «  Le temps infini- le temps de l’homme ».

 

 

Train rapide de nuit Sarajevo-Zagreb à partir du 16 avril

 

 

Les Chemins de Fer de la Fédération de Bosnie-Herzégovine introduisent, à partir du 16 avril 2007 le train de nuit rapide qui reliera quotidiennement Sarajevo et Zagreb. En annonçant l’établissement de cette ligne, le directeur exécutif pour les affaires des opérations des Chemins de Fer de la Fédération de Bosnie-Herzégovine, Smajo Salketic a dit que pour la réalisation de cette ligne, une collaboration avec les Chemins de Fer de la Croatie est indispensable. Le fait que les Chemins de Fer de la Croatie disposent de trains couchettes modernes par lesquels un confort maximal est assuré en est la raison principale.Sarajevo et Zagreb resteront reliés dans l’horaire d’été par une ligne quotidienne dont le point de départ est à Ploce.

Voyager par un train international direct Sarajevo-Belgrade ne sera pas possible cette année non plus. Par contre,les voyageurs qui voyagent la nuit de Sarajevo à Zagreb pourront prendre une correspondance à Doboj en prenant le train de nuit rapide pour Belgrade qui part de Banja Luka. Après la mise en marche de ce train, une aide logistique est attendue jusqu’au décembre qui consiste en wagons des Chemins de Fer de la Croatie et un concours pour une dizaine de wagons avec lesquels le service sera entièrement rempli (wagons couchettes et wagons restaurant) sera également organisé.

 

 

Jusqu’aux pyramides par train

 

Cette année aussi, les Chemins de Fer de la Fédération de Bosnie-Herzégovine participent directement à l’affirmation des valeurs culturelles et historiques de Bosnie-Herzégovine. Il s’agit de la continuation de l’action de l’année dernière intitulée « par les chemins de fer jusqu’aux pyramides » qui a été initiée en collaboration avec la Mairie de Visoko et la Fondation « Parc archéologique : la pyramide bosnienne du soleil ».Le but de cette activité est de permettre, dans le cadre du soutien aux sondages archéologiques à Visocica et Pljesevica, la réalisation d’une excursion d’un jour pour les élèves d’écoles primaires et secondaires de Sarajevo (avec un prix de 5 KM pour le billet aller-retour) qui comprend la visite au Musée de Visoko.Le prix cité couvre le transport par chemin de fer (4KM) et par des autobus, de la gare  ferroviaire de Visoko jusqu’à les pyramides du soleil et de la lune (1KM), avec le retour à Sarajevo par train. Le transport sera organisé après que les groupes intéresses seront annoncés, et pour toute information supplémentaire appelez à 033/655 330 et 557 741.

 

L’accord sur la donation et le Contrat de consultation

L’accord sur la donation et le Contrat de consultation du Projet régional Chemins de fer II, a été signé le 7 mars 2007 au siège de la Corporation publique ferroviaire de B-H (BHZJK) à Sarajevo. Il s’agit de l’aide technique pour la reconstruction d’entreprises ferroviaires en Bosnie-Herzégovine. Cette aide technique est financée par une donation du gouvernement de l’Italie administrée par la Banque européenne pour la reconstruction et le développement (EBRD).Un montant de 280 000 euros vient du Fonds de l’initiative centrale européenne.A la cérémonie solennelle de la signature ont assisté : le ministre des communications et des transports de B-H docteur Bozo Ljubic, le directeur général de BHZJK Hamdija Saljic, les représentants des ministères d’entités du trafic et des communications, les représentants de l’ambassade de l’Italie en B-H, le représentant de l’EBRD en B-H et les directeurs généraux des compagnies ferroviaires de la Fédération de B-H et de la République serbe. L’accord sur la donation a été signé par les représentants de BHZJK et EBRD. Le contrat de Consultation a été signé par les représentants de BHZJK, les Chemins de Fer de la Fédération de B-H et les Chemins de Fer de République serbe. La signature de ce papier est une des conditions de l’effectivité du crédit de EBRD pour le Projet régional Chemins de Fer II.

 

La réunion spéciale des signataires de SEETO

 

La réunion spéciale des hauts fonctionnaires des pays de l’Europe du Sud-est, signataires de SEETO, a eu lieu le 23 février 2007 à Podgorica, Monténégro. Le but de la réunion tenue en collaboration avec l’Union des chemins de fer de l’Europe (CER), était la signature du Mémorandum  de compréhension (MOU) pour l’Union des transports de l’Europe du Sud-est. Il a été proposé que le Mémorandum soit signé par les signataires de SEETO, B-H, Croatie, Serbie, Monténégro, Macédoine, Albanie et Kosovo. Les participants à la réunion ont souligné que cette initiative régionale représente une nouvelle approche dans le cadre de la réorganisation et revitalisation du secteur ferroviaire en Europe du Sud-est. Il a été également souligné que l’unification des entreprises ferroviaires régionales, en respectant les différences entre eux, représente une priorité du développement du réseau régional principal du transport en Europe du Sud-est.

 

 

Governement et financement des Chemins de fer de la FBH

 

Le ministre des transports et des communications de la Fédération de B-H, Nedzad Brankovic et le président de la Direction et directeur général des Chemins de Fer de la Fédération deB-H, Narcis Dzumhu, ont signé aujourd’hui à Sarajevo « le Contrat de financement du maintien de l’infrastructure ferroviaire », d’une valeur de 26.05 millions de KM. Par le premier contrat sont réglés les rapports dans le cadre du maintien et du financement de l’infrastructure ferroviaire, y compris le fournissement  de l’équipement et des matériels, le maintien des capacités de construction, le maintien mécanisé de la voie ferrée, le maintien des capacités électriques, de la technologie d’informations et de communication et l’organisation et la sécurité du trafic. 

Selon le Projet d’affaires des Chemins de Fer de la Fédération de B-H, pour 2007, approuvé par le Parlement de la Fédération de B-H, le prix total pour le maintien de l’infrastructure ferroviaire est de 88.615.335KM. Cependant, conformément au Contrat signé, le Ministère des transports et des communicatione effectuera un financement de 26.05 millions de KM, de manière à ce que 19.05 millions de KM soient pris du Budget de la Fédération de B-H, position « transfert pour les chemins de fer » et 7 millions de KM de la rémunération temporaire pour l’utilisation de l’infrastructure ferroviaire de la part de l’opérateur ferroviaire.  

Il a été annoncé que le Ministère effectuera le financement de quelques autres sources, si ces sources sont établies au cours de l’année et il s’agit d’un montant de 62.565.335 KM. 

En même temps, par le contrat de cofinancement de la réalisation des services du trafic voyageurs ferroviaire sont réglés les rapports réciproques sur le cofinancement, c'est-à-dire sur la subvention, de la réalisation des services du trafic voyageur des Chemins de Fer de la Fédération de B-H, en 2007 et qui fait partie du Projet d’affaires des Chemins de Fer de la Fédération de B-H pour 2007 , approuvé par le Parlement de la Fédération de B-H. 

La subvention pour cette année de 4.5 millions de KM porte sur 7 paires de trains qui circulent sur les lignes Sarajevo – Budapest, destination concernée Sarajevo-Maglaj, Zagreb-Sarajevo-Ploce, destination concernée Maglaj, -Capljina, Sarajevo-Ploce, destination concernée Sarajevo-Capljina, Tuzla-Brcko et Bihac-Blatna.  

Ces moyens seront assurés par le transfert du budget de la Fédération de B-H, par un montant de 2 millions de KM et de la rémunération pour l’infrastructure avec un montant de 2.5 millions de KM. 

Le cofinancement, réglé par le Contrat comprend le remboursement d’une partie de l’écart de prix entre les frais totaux du transport et le revenu du trafic voyageur ferroviaire réalisé, pour lequel le gouvernement de la Fédération de B - H a montré un intérêt public.  

La conclusion des contrats annuels est « l’institut européen » que la Fédération de B-H effectue dans le cadre des activités au cours de plusieurs années sur la réorganisation et la structuration du secteur ferroviaire de B-H, conformément aux directives et le pratique de l’UE. 

Le directeur général des Chemins de Fer de la Fédération de B-H, Narcis Dzumhur a souligné que à part les moyens obtenus, les Chemins de Fer de la Fédération de B-H ont le devoir d’assurer, par leurs travaux et leurs activités, les 70 millions de KM supplémentaires pour un fonctionnement sans encombre. « Même si l’année 2006 a été extrêmement difficile, les Chemins de Fer de la Fédération de B-H, ont assuré 5 millions de KM de revenu de plus par rapport à l’année précédente, quand un revenu de 99 millions de KM a été réalisé »,  a dit M. Dzumhur.     

Le ministre Branković a fait remarquer que les accords signés sont la forme la plus transparente de dépense publique, et l’adjoint qu ministre des transports et communications de la fédération de Bosnie-Herzégovine, Izet Mehinagić, a souligné qu’au cours de l’année prochaine l’objectif des activités consisterait en une restructuration de la dette du secteur ferroviaire aux revenus publics, et que l’accent serait également mis sur la création nécessaire de conditions plus favorables à la réussite des activités de cette entreprise publique.

L’Accord collectif des employés ferroviaires de la Fédération de B-H

 

Munir Spahić du Syndicat indépendant des employés ferroviaires de la B-H, Rasim Džafic du Syndicat des conducteurs du train de la F de B-H, Brano Nujić du Syndicat indépendant des cheminots du canton Hérzégovine-Neretva, ainsi que le ministre fédéral des transports et communications, Dr. Nedžad Branković, ont signé, le 28 décembre 2006, l’Accord collectif des cheminots de la F de B-H.Cet Accord permet de régler les droits et les devoirs dans le cadre du travail et sur la base du travail des cheminots de la F de B-H, ainsi que les droits, devoirs et responsabilités des Chemins de fer de la Fédération de B-H, conformément à l’Accord collectif général pour le territoire de la Fédération de B-H, selon la Loi du travail et les autres réglements législatifs en vigueur.

 

 
< Précédent   Suivant >
Web site adaptè pour le format 1280x1024, IE 7